La maladie

La maladie d'Alzheimer, un fléau grandissant !

La maladie d’Alzheimer (MA) représente un problème majeur de santé publique dans beaucoup de pays en raison du vieillissement des populations et de l’absence de traitement actuel. On estime à 44 millions le nombre total de patients atteints dans le monde et si un nouveau traitement n’est pas découvert, ce nombre pourrait atteindre 100 millions en 2050. En France le nombre de sujets atteints est estimé entre 800 000 à 950 000.

Quelles sont les données récentes

issues des travaux de recherche sur la maladie d’Alzheimer ?

1. La cause initiale est toujours inconnue et la théorie de la toxicité du peptide amyloïde qui s’accumule dans le cerveau est toujours à la base de beaucoup d’essais cliniques, mais d’autres voies sont proposées comme la toxicité de la protéine tau ou l’inflammation cérébrale

2.  Le peptide amyloïde et la protéine tau pourraient diffuser d’un neurone à l’autre sous une forme agrégée toxique, ce qui expliquerait l’atteinte lentement progressive de la maladie et des troubles cognitifs

 

3.  L’essor de l’utilisation des biomarqueurs du liquide cérébrospinal ou par imagerie moléculaire a permis de penser que les premières lésions métaboliques cérébrales pouvaient survenir 10 ou 15 ans avant les premiers signes cliniques

4.  La forme complète de la maladie est très souvent précédée par un syndrome de «troubles cognitifs légers » ou « Mild Cognitive impairment » (MCI) pouvant survenir quelques années avant la MA et ou les biomarqueurs sont déjà positifs.

 

5.  La fréquence de ces MCI en population générale pourrait être le double de celle des patients MA.

6.  Aucun traitement n’a montré d’efficacité pour le moment mais certaines immunothérapies anti-amyloïdes actuellement en cours ont mis en évidence dans des phases 1 ou 2 d’essais cliniques, une diminution des plaques amyloïdes et un ralentissement du déclin cognitif sur un an. Des études à plus grande échelle sont réalisées actuellement et des résultats sont attendus dans 1 à 2 ans.

Au total des découvertes sur la physiopathologie de la maladie d'Alzheimer et ses cofacteurs contributifs ont été réalisées ces dernières années. De même sur le plan de la recherche clinique, le stade de MCI liée aux lésions cérébrales de la MA est devenu une cible thérapeutique majeure pour les nouveaux essais cliniques car il est raisonnable de penser qu’à ce stade, moins de neurones et de synapses qui connectent les neurones entre eux, sont atteints et sont donc susceptibles d’être protégées par la thérapeutique.

Les résultats des essais cliniques en cours et l’avènement de nouvelles cibles thérapeutiques sont les espoirs majeurs pour tenter de diminuer les pertes de mémoire et le déclin cognitif des patients atteints.

Professeur Jacques Hugon
Centre de Neurologie Cognitive Hôpital Lariboisière Paris

ALZHEIMER
découvrir la maladie

Le point sur sur la maladie

Source "Fondation RECHERCHE SUR ALZHEIMER"

Ensemble, luttons contre la maladie d'Alzheimer !